Comment reconnaître une lithographie ?

Publié le : 20 septembre 20173 mins de lecture

L’art ne cesse de captiver bon nombre de personnes en France. Certains amateurs d’art arrivent facilement à distinguer une lithographie d’une gravure ou encore d’une impression offset, d’autres ont pourtant du mal à distinguer une vraie lithographie d’une fausse. Pour vous aider, voici les particularités d’une lithographie.

La lithographie et ses traits particuliers

La lithographie et l’impression offset se distinguent particulièrement de par la trame. Normalement, une lithographie ne comprend pas de trame. Seul un simple grain irrégulier causé par la qualité ou la préparation de la pierre se fera remarqué sur la création. En outre, l’épaisseur de l’encre déposée sur le papier est assez épaisse. À part cela, la qualité du papier utilisée sur la lithographie est généralement reconnaissable de par son aspect pur chiffon. Par ailleurs, l’impression offset est facilement reconnaissable à travers sa trame phot-mécanique. Celle-ci sera visible avec une loupe ou un compte-fils.

Dans le même thème : Lithographie originale vs lithographie d'interprêtation, quelle différence ?

La gravure et l’aquarelle

Comme la lithographie, la gravure ne comprend aucune trame. Elle se distingue de par son coup de planche, une sorte de cuvette entourant le motif. Par ailleurs, l’aquarelle se symbolisa de par la qualité de son papier qui est un peu terne et ondulé. Ce détail sera visible à l’aide d’une loupe. L’aquarelle tend à se diluer lorsqu’on passe un doigt humide sur sa surface. Pour vendre une lithographie, une gravure ou une aquarelle, un certificat attestant la technique utilisée par l’artiste doit être présente avec l’œuvre.

Dans le même thème : Qu'est-ce qu'une Lithographie Originale ?

Brayer Yves, un artiste célèbre

Brayer Yves est né le 18 novembre 1907 à Versailles. Tout en ayant une passion pour l’équitation, cet artiste a fait ses études à l’école des Beaux-arts et a exposé son œuvre pour la première fois au Salon d’Automne. Brayer Yves a beaucoup voyagé et a réalisé des œuvres remarquables. Il a été appelé en tant que décorateur de monuments et a également obtenu le grand prix des Beaux-arts de Paris en 1954. En 1977, l’artiste a été nommé en tant que conservateur de Musée Marmottan à Paris. En 1991, on a inauguré le Musée Brayer Yves, portant son nom, aux Baux de Provence.

Plan du site