Avoir l’œil pour les certificats d’authenticité

Publié le : 28 janvier 20217 mins de lecture

Le certificat d’authenticité est l’identité d’un objet ou d’une œuvre d’art. Il comporte des renseignements concernant l’œuvre telles ses qualités et son authenticité. De plus, il atteste qu’une œuvre est authentique, et que l’artiste l’a vraiment réalisé. Pour le protéger des faux et des copies, il nécessite de le rendre infalsifiable. Ainsi, un code sécurisé ou un scellage peut rassurer. Le certificat d’authenticité est souvent conçu pendant l’exposition ou lors de la vente de l’œuvre, il est d’un seul exemplaire. Mais, si jamais l’acheteur initial décide de revendre l’œuvre, il doit remettre le certificat au prochain acheteur.

 Quelles mentions doivent figurer sur le certificat d’authenticité ?

En premier lieu, le titre de l’œuvre doit figurer sur le certificat d’authenticité. Le logo et le cliché de l’œuvre viennent ensuite paraître sur l’attestation. Et, il est important de connaitre le nom de l’artiste qui a inventé l’art, sans oublier la date ou l’année de création de l’œuvre. Mentionner les techniques particulières de la représentation est aussi exigée telles que les dimensions, le support et les matériaux utilisés. Et encore, c’est raisonnable de voir sur le certificat, la date de sa délivrance et la signature de l’artiste sur l’œuvre. La signature peut être soit un pseudo, soit le nom d’artiste ou le nom de l’auteur de l’art. Par ailleurs, si l’œuvre est présentée en plusieurs exemplaires, il faut mentionner le nombre d’exemplaires créés et le numéro d’identification. Puis, si l’artiste est professionnel, il ne faut pas oublier son numéro d’identification. Enfin, une mention concernant le droit de propriété de l’œuvre reste aussi importante comme : « Le présent certificat constitue… »

 Les différents moyens de délivrance d’un certificat d’authenticité

 Un certificat d’authenticité ne peut être délivré par n’importe qui. En premier lieu, si l’artiste est encore en vie, lui-même a droit à la conception du certificat. Il atteste la véracité de son œuvre et mentionne qu’il est son auteur. À part l’artiste, il existe aussi des professionnels du marché de l’art. Ils sont spécialisés dans la matière, ce sont des spécialistes et des experts. Mais avant de délivrer un certificat, ces spécialistes doivent être convaincus de l’authenticité de l’œuvre pour ne pas commettre d’erreur puisqu’ils sont responsables de leur engagement. En effet, ces experts doivent déterminer l’élaboration, le temps, les particularités et l’artiste qui a produit la représentation. Et en plus, les spécialistes doivent estimer la valeur de l’œuvre. Enfin, les héritiers ou les descendants de l’artiste peuvent aussi délivrer des certificats d’authenticité de l’œuvre de leurs ascendants. Étant donné que les descendants héritent du droit moral de leurs parents, ils peuvent certifier des travaux non révélés en procurant leur consentement.

 Les valeurs d’un certificat d’authenticité d’œuvres d’art

 La valeur des certificats d’authenticité varie selon les œuvres puisque, les témoignages historiques, les fondements artistiques, et les caractères quantitatifs et qualitatifs déterminent la valeur d’un objet d’art. De plus, l’attribution de la valeur financière de l’art dépend des experts compétents, de l’artiste, de la famille proche de l’artiste au cas où ce dernier est décédé. Par ailleurs, les valeurs artistiques, les valeurs historiques et les valeurs qualitatives et quantitatives de l’objet d’art déterminent aussi le coût de l’œuvre. Toutes ces valeurs citées précédemment conditionnent la valeur d’un certificat d’authenticité. À noter que c’est l’œuvre qui se vend, mais pas le certificat. En effet, le certificat c’est l’identité même de l’œuvre c’est pour cette raison qu’il est indispensable pour l’artiste et l’acquéreur de prouver l’authenticité de l’objet d’art. Le certificat d’authenticité est un document à conserver au même titre que l’œuvre d’art et la suivre. Il doit accompagner l’art où qu’il soit. Donc, il faut avoir assidûment l’œil sur le certificat d’authenticité pour que l’œuvre d’art ne perde pas ses valeurs.

Pourquoi utiliser un certificat d’authenticité ?

Premièrement, pour les artistes, avoir un certificat d’authenticité leur permet de garantir l’authenticité de leurs œuvres. De plus, le certificat conditionne l’avenir de l’œuvre et son identification. Par conséquent, le certificat valorise les services des artistes auprès des acheteurs et collectionneurs. Ce qui rend les auteurs de l’art plus crédible dans la société. Par ailleurs, avoir un certificat d’authenticité permet aux collectionneurs ou aux acheteurs de bénéficier de l’identité et de l’authenticité de l’objet d’art, ainsi que de garder les empreintes de l’origine de l’œuvre. De plus, le certificat permet de définir le coût de l’œuvre d’année en année, mais aussi de témoigner son authenticité lors d’une revente.

 Le certificat comme étant la clé de l’œuvre, permet à l’artiste ou à l’acquéreur d’estimer les valeurs des transactions, d’avoir la reconnaissance des annuaires ou répertoires des œuvres d’arts, et enfin d’être légal auprès des experts. Par conséquent, de par les valeurs des certificats d’authenticité, il est indispensable que ce soit pour l’artiste ou pour les acquéreurs de l’objet d’art, de conserver ces certificats comme objets de valeur. Cela dit, il faut toujours avoir l’œil sur ces dits certificats.

Plan du site